Anakao

Le village d'Anakao

Anakao est un village de pêcheurs de l’ethnie Vezo, ici les journées sont rythmées par le bruit des pirogues navigantes les eaux de la baie. La mer bleue et claire, le sable blanc et les magnifiques couchers de soleil africains offrent chaque jour des vues à couper le souffle. Le récif corallien est situé à quelques centaines de mètres de la plage et la protège par l’érosion et les tempêtes.
La population des Vezo, également appelée « nomades de la mer », vivent grâce aux ressources de la mer : les hommes pêchent sur leurs pirogues et les femmes attendent la marée basse pour chercher dans la lagune les poulpes, les oursins et autres fruits de mer pour les manger ou les vendre. Même les enfants commencent tôt à pêcher. Les pêcheurs construisent eux-mêmes leurs pirogues, obtenues à partir de bois très léger. La vie au village s’écoule lentement, il semble parfois que le temps s’ait arrêté, les enfants sur la plage jouent heureux et chantent des chansons malgaches…

L’origine du mot Anakao…
Il fut un temps où la baie d’Anakao était fréquentée par des pêcheurs nomades, qui se déplaçaient le long de la cote pour pêcher. Dans le village il y avait une sorcière qui était mariée à un pêcheur. Un jour, en marchant le long d’un chemin où il y avait quelques pins (en Malgache « akao ») elle trouva des crabes mouillés qui sortaient de la terre ; ce fait lui donna l’idée de creuser pour chercher l’eau. Cette entreprise a réussi et un puits a été construit à cet endroit. Ce puits est devenu immédiatement très important pour les habitants du village et tous ceux qui naviguent le long de la côte. Ce lieu a été nommé Anakao (où il y a des pins) en raison des arbres qui entourent ce puits très précieux.